Le nouveau site de Grégoire & Desrochers utilise les toutes dernières technologie.

Pour une expérience optimale, veuillez mettre votre navigateur à jour

Mettre à jour Me le rappeler plus tard
Fermer

Accès privé

21 octobre 2010
L'AGAW rend hommage à Jean-Pierre Grégoire
L'AGAW rend hommage à Jean-Pierre Grégoire
De la quatrième génération de directeurs de funérailles, l'homme d'affaires Jean-Pierre Grégoire succède à Luc Pépin à titre de personnalité d'affaires 2010, recevant ainsi le trophée hommage Georges E. Ling remis par l'Association des gens d'affaires de Warwick (AGAW).

«Homme d'affaires talentueux, Jean-Pierre Grégoire rayonne, non seulement à Warwick, mais dans la région des Bois-Francs», a indiqué, d'entrée de jeu, la présidente de l'AGAW, Julie Pépin.

Dans un message lu par la présidente, le député de Richmond, Yvon Vallières, qui ne pouvait assister à l'hommage rendu, mercredi soir, au club Aramis, a qualifié Jean-Pierre Grégoire de leader exemplaire, d'homme généreux qui fait preuve d'un engagement soutenu dans la communauté. «Il constitue une source d'inspiration pour ceux et celles qui le côtoient», a-t-il fait savoir.

Par la suite, trois amis, Richard Perreault, Mario Gauthier et le partenaire d'affaires Denis Desrochers ont pris la parole pour lui rendre hommage, chacun à sa façon. «Jean-Pierre est une personne irremplaçable, en qui on peut faire confiance. Il nous le rend bien», a souligné le conseiller municipal, Richard Perreault.

Tout en humour, Mario Gauthier, lui, a rappelé qu'il avait déjà «bien-cuit» son ami à deux reprises, qu'il l'avait alors traité de «téteux» et d'«insignifiant». Mais cette fois, a-t-il noté, il allait rendre hommage à cet homme humble, modeste, «un homme qui profite des autres!» «Il a pris les qualités de sa mère, il a copié de son père le sens des affaires et du travail bien fait, a raconté Mario Gauthier. Il profite aussi de sa femme Guylaine qui décide tout. Elle l'a remis droit, lui qui était un peu croche. S'il est si droit dans sa vie professionnelle, c'est grâce à Guylaine.» À la blague, il a poursuivi en disant qu'il a profité d'un de ses amis Christian Héneault pour construire, en 1991, la Ville du Parc, une résidence pour aînés. «C'est une belle résidence, un fleuron de notre village», a-t-il fait remarquer.

Mario Gauthier a conclu que tous, à Warwick, ont profité de Jean-Pierre Grégoire. «On a tous profité de lui, de sa bonté, lui qui a Warwick à coeur. Il veut tellement, il veut réussir et sa grande qualité est qu'il sait bien s'entourer. Son leadership nous aide à devenir des gens meilleurs», a-t-il conclu.

Denis Desrochers a aussi diverti l'assistance en faisant «la rubrique nécrologique» pour brosser un portrait de son ami et associé. «Est décédé à l'âge de 103 ans et 9 mois, Jean-Pierre Grégoire, copropriétaire du groupe Grégoire et Desrochers, ancien propriétaire de la Ville du Parc... Il sera exposé une journée dans chacun de ses 32 salons funéraires... Mgr Denis Roux (le curé), venu de Rome, présidera les funérailles. Pour l'occasion, Jean-Pierre agira comme directeur des funérailles, comme organiste et il fera aussi le défunt. Warwick décrétera un jour de deuil», a-t-il lancé devant une foule qui s'amusait de ses propos.

Plus sérieusement, Denis Desrochers a souligné que son ami avait été le promoteur de plusieurs activités à Warwick, qu'il constituait aussi un modèle pour les jeunes, un mentor (et non un menteur, il a commis un lapsus rigolo) pour plusieurs entreprises en plus de travailler à la protection des aînés. «Retenons que Jean-Pierre est un promoteur et ça fait plaisir d'être avec lui. Il aime les gens, il parle avec son coeur, a-t-il dit, ému. Et si vous êtes ici, c'est que vous êtes aussi des gens de coeur. En quelque part, Jean-Pierre vous a touchés. Félicitations, Jean-Pierre.»

S'est alors amené au micro la personnalité d'affaires 2010, racontant notamment avoir vécu de belles étapes en église, lui qui y joue l'orgue depuis belle lurette. «Je le fais toujours, pour moi. Nous avons une belle équipe, on a du plaisir», a-t-il précisé.

De son «grand chum» Mario Gauthier, Jean-Pierre Grégoire a dit qu'il ne fallait pas croire un seul mot de ce qu'il a raconté.

Engagé dans bon nombre de causes et d'organismes, Jean-Pierre Grégoire a présidé pendant une quinzaine d'années les destinées du Club Aramis de Warwick. «On y a fait de belles réalisations, comme la reconstruction après l'incendie, l'aménagement d'une terrasse et de la salle de quilles. Tout ce bénévolat m'a aidé à grandir en affaires. J'y ai fait mes classes, ici, avec le groupe», a-t-il rappelé.

L'homme d'affaires a aussi évoqué l'existence d'un club de hockey junior pendant quelque 18 ans à Warwick. «L'équipe de hockey nous aidait à remplir le club Aramis les week-ends», a-t-il avoué.

Il a aussi occupé un poste de directeur chez les Tigres de Victoriaville tout comme au sein de la Chambre de commerce et d'industrie des Bois-Francs où il a même goûté à la présidence.

Jean-Pierre Grégoire, marié depuis 1982 et père d'un garçon et d'une fille, est bien conscient de sa chance. «Je suis né sous une bonne étoile, j'ai eu de bons parents. Je suis un gars de famille», a-t-il souligné, reconnaissant aussi la générosité de son père René qui lui a même cédé l'entreprise en 1987, même s'il n'était pas prêt à la vendre. «Il a fait preuve d'une grande compréhension. Il s'est tassé en me disant : gagne ta vie avec ça», a-t-il confié.

La personnalité d'affaires ne pouvait certes passer sous silence la fusion avec Denis Desrochers de Victoriaville en 1997. Une fusion avec des concurrents! «On les haïssait, on ne sait pas pourquoi, mais on les haïssait», a-t-il blagué. «La fusion, en fait, représente un des meilleurs coups que j'ai réalisés dans ma vie, a-t-il ajouté. Et en 2005, on a construit le complexe à Victoriaville. Après avoir toujours eu les affaires des autres, nous avons quelque chose qui nous appartient.»

Cette année, Jean-Pierre Grégoire a été confronté à un choix de carrière difficile. La Villa du Parc a été vendue. «J'aime beaucoup les aînés, mais je suis davantage un gars de salon funéraire. Et je ne pouvais plus mener de face deux entreprises», a-t-il souligné, le coeur gros. «Mais, a-t-il renchéri, la vie arrive avec des opportunités. Il vaut mieux en profiter, car nous n'emporterons rien. Il vaut mieux en profiter au jour le jour.»

(Texte tiré de La Nouvelle - L'Union.net)
Compare their typical rates payday loans into financial plan.
Financial services make it payday loans online the cash advance.
Toutes les nouvelles
Centres funéraires Grégoire & Desrochers • 1300, rue Notre-Dame Est, Victoriaville QC G6P 0B4 • 819 752-5131
Tous droits réservés © Grégoire Desrochers 2006-2014 • Conception et hébergement par Publi-web.net