Grégoire & Desrochers
L'abbé Gérard Marier
8 mars 2019

L'abbé Gérard Marier

(Victoriaville)

À l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, le vendredi 8 mars 2019, est décédé à l’âge de 89 ans, l’abbé Gérard Marier, fils de feu Ernest Marier et de feu Lucia Massé, autrefois de Drummondville.

Outre ses confrères prêtres, il laisse dans le deuil son frère Fernand et son épouse Laurette Béliveau ; ses belles-sœurs : Denise Brûlé épouse de feu Roland et Rachel Sévigny épouse de feu Lucien ; Il est allé rejoindre son frère feu Léo (feu Marthe Belisle) et sa soeur feu Pauline (feu Roger Cyr). 

Il laisse également dans le deuil plusieurs nièces et neveux, cousines et cousins ainsi que leurs enfants ; les membres de la communauté du Désert ; de nombreux proches et amis au sein de l’Église du Québec, de la Guadeloupe, de la Martinique et du Pérou entre autres.

Biographie

Il est né à Drummondville, le 6 janvier 1930. Après ses études au Collège de Papineauville et au Grand Séminaire de Nicolet, il a été ordonné prêtre le 4 juin 1955.

Pendant 50 ans, il s’est consacré à l’éducation dans différents établissements scolaires, notamment au Séminaire de Nicolet et à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Il a publié de nombreux livres, dont plusieurs ouvrages de spiritualité, les deux derniers aux Éditions Médiaspaul : Les Évangiles lus autrement (2013) et Une lettre pour vous (2015).

Il a animé des ressourcements au Québec et à l’étranger; une émission hebdomadaire à Radio VM et à la télévision communautaire des Bois-Francs ; des pèlerinages en Europe. À 82 ans, il a relevé le défi de parcourir 300 km sur le chemin de Compostelle.

En 1987, il a fondé le service  Prière en Église la nuit, prolongé par la revue  Prière, appel d’aurore. Sous sa direction sont parus cent numéros de cette revue, remplacée en 2015 par un bulletin mensuel sur Internet. Trois fois par semaine, il envoyait à ses amis Facebook une courte conversation qu’il avait avec… Dieu.

À la communauté du Désert, qu’il a fondée en 1971, il a formé avec une équipe, de 1994 à 2014, des « Jeunes Volontaires » âgés entre 18 et 35 ans, en vue d’aller faire de l’aide humanitaire au Pérou. La mission péruvienne compte actuellement trois membres, dont un prêtre. À la maison mère de Victoriaville, son œuvre se poursuit par l’accueil de femmes et d’hommes à leur sortie d’une  thérapie de désintoxication.

Obsèques

Il sera exposé en chapelle ardente à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, 129, rue Larivière, à Victoriaville, vendredi le 15 mars de 14 h à 22 h, et le lendemain, samedi 16 mars à compter de 11 h jusqu’à 14 h, heure des funérailles, présidées par Mgr André Gazaille.

Vous êtes priés de ne pas envoyer de fleurs mais un bouquet de prières vers le ciel, à ses intentions, afin que, comme il le dit si bien dans ses dernières volontés, il « apprenne sans trop de délai à chanter avec ceux et celles qui chantent un cantique nouveau que nul ne peut apprendre sinon les rachetés de la terre » (Ap, 14,3).

Pour celles et ceux qui souhaiteraient lui « faire une fleur », nous vous proposons de soutenir, par vos dons, une œuvre qui lui tenait particulièrement à cœur. S’il en est une qui mérite votre soutien en ce moment, nous osons vous proposer RVM-MCQ (Radio Ville-Marie Mauricie-Centre-du-Québec) C.P.4, Nicolet, Qc, J3T 1A1.

Direction des funérailles

Grégoire & Desrochers
1300, rue Notre-Dame Est
Victoriaville, Qc G6P 0B4
819-752-5131